Archives par mot-clé : wsl

Kieren Perrow n’est plus « WSL Commissioner »

Selon les Services de Renseignements du Surfistan, l’ancien pensionnaire du World Tour, et Pipe Master, Kieren Perrow n’est plus le WSL Commissioner.

Le WSL Commissioner, qu’est ce c’est ?

C’est une question que se sont longtemps posé les services de traductions du Surfistan. Commissionnaire WSL ? Si Google Trad valide la traduction littérale, elle n’éclaire pas franchement les surfistes les moins érudits.

Kieren Perrow
Kieren Perrow -WSL-KELLY-CESTARI

Pour faire simple, Kieren Perrow devait valider les spots de compétition du World Tour.
Un job, mine de rien, hyper stressant. Entre boucler les compétitions avant la fin de la waiting period, trouver le bon créneau pour assurer la meilleure exposition médiatique à la WSL , et, finalement, s’assurer que les vagues permettent d’offrir un (minimum) de spectacle, il y a de quoi se faire des noeuds à l’estomac.

Les Services de Renseignements du Surfistan se souviennent de la polémique qui a eu lieu pendant le Quiksilver Pro France 2018. Alors que le spot de la Gravière était EN FEU, et que l’ensemble de l’organisation se vantait d’avoir un « site mobile », le contest était resté scotché sur le spot des Culs Nus.
Même s’il fonctionnait, le spot des Culs Nus était bien loin du spectacle une Gravière tubulaire et puissante à souhait.

Pat O'Connell
Pat O’Connell – WSL / PIERRE TOSTEE

C’est Pat O’Connell, ancien pro, amateur de grosses vagues, et nouvel – ancien de chez Hurley , qui reprend le job. D’ailleurs le poste a été rebaptisé, dans un soucis de lisibilité : SVP, Tour et Head of Competition.
C’est tout de suite beaucoup plus clair.

Bonne journée au #Surfistan 😘

Michel Bourez : Pure Puissance.

Vous le savez sûrement déjà, et si ce n’était pas le cas, maintenant, vous le savez Michel Bourez est le Ministre des Virages à Gauche du Surfistan. Mais dans l’intimité des couloirs du Palais du Peuple, symbole terrestre de la puissance populaire de la République Démocratique du Surfistan, le Tahitien est appelé par plusieurs petits surnoms affectueux.

Si le plus connu d’entre eux reste celui que ses camarades du World Tour lui ont attribué, Spartan, le Bureau Politique préfère encore l’appeler Michel « Pure Puissance » Bourez.

Michel Bourez – Pure Puissance

La raison de cet attribut semble évident, mais si toutefois vous avez besoin d’explications complémentaires, il semble que ce mini documentaire de 13 mn produit par Hurley,  et entièrement consacré au parcours de Michel Bourez , jusqu’à l’élite de la WSL, puisse vous aider à trouver quelques éléments de réponse. 

Et si vous n’avez toujours pas compris, à l’issue du visionnage de cette vidéo, alors on vous conseille simplement de le regarder surfer. 

Bonne journée au #Surfistan 😘

Julian Wilson remporte le Quik Pro France 2018, et le Surfistan reste bien coiffé.

Julian Wilson, notre Ministre des Gens Beaux, fait parti des personnalités politiques les plus gradées du Bureau Politique du Surfistan 🌴. En effet, en dehors de ses cheveux volumineux, brillants, nombreux et impeccablement implantés, de ses dents, parfaitement blanches et alignées, et de sa gueule de gendre idéal, Julian Wilson c’est aussi, et surtout (aux yeux des institutions dirigeantes du Surfistan), le mec qui est retourné, instinctivement, aider son pote Mick Fanning, en ramant à mach 12, alors que celui-ci était en pleine explication virile avec un requin.

Ajoutez à ceci, la truculente histoire d’une soirée landaise, au Café de Paris, après sa finale perdue contre Gabriel Medina du Quik Pro 2011. Et voilà comment l’homme le plus beau du Surfistan (après notre ♥️Leader Suprême Adoré ♥️, évidemment ), est aujourd’hui durablement installé en haut de l’organigramme du Surfistan🌴.

C’est donc avec un plaisir absolument pas dissimulé que le Bureau Politique du Surfistan a donc célébré la victoire de Julian Wilson, le meilleur d’entre nous, lors de cette édition 2018 du Quiksilver Pro France.

Une victoire qui, en plus de tout ça, le remet dans la course au titre du World Tour WSL 2018.

Bonne journée au #Surfistan 😘.

Championnat Masters WSL : la retraite est belle au Surfistan.

Au Surfistan, on respecte nos ainés. C’est pour cette raison que le Bureau Bidon Qui Penche et  Retraite Heureuse est ravi de partager avec vous les images des Championnats du Monde Masters WSL qui ont eu lieu la semaine passée aux Açores.

Dans la catégorie Grand Masters (+ de 55 ans), c’est Rob Bain, qui l’emporte, le jour de son anniversaire.

Chez les femmes, dans la catégorie Masters (on ne donnera pas l’âge, on est des gentlemen) Layne Beachley remporte la timbale.

Enfin, chez les hommes, dans la catégorie Masters, c’est Dave Macaulay qui remporte le titre.

On vous laisse avec le lien l’édit audiovisuel des World Masters Championship , monté sur une musique intense qui fait presque peur.

Bonne journée au #Surfistan 😘

Photos : WSL / Laurent Masurel.

Griffin Colapinto prolonge avec Billabong

Griffin Colapinto, notre Ministre de la Friend Zone, est définitivement un des surfistes les plus en vue de cette première partie de saison sur le World Tour WSL (avec notre Premier Ministre Mikey Wright).

Ça n’a donc choqué personne au Surfistan d’apprendre que l’adolescent choupinou avait prolongé son contrat chez Billabong pour 4 ans.

Il ne reste plus qu’à lui trouver une copine.

Bonne journée au #Surfistan 😘

John John Florence absent du World Tour pour un an : La République en Danger ?

C’est LA grosse nouvelle qui a fait vibrer les internets du #Surfistan la semaine dernière : notre ❤Leader Suprême Adoré❤, John John Florence serait absent du World Tour pendant 1 an, afin de soigner cette vilaine blessure qu’il s’est infligé au genoux il y a quelques semaines.

John John Florence

Devant un telle information, le monde du surf de compétition a tremblé. John John Florence, ❤Leader Suprême Adoré❤ de la République Démocratique du Surfistan, Double Champion du Monde de Surf WSL, Dernier Rempart face à l’invasion brésilienne… Que va-t-il advenir du monde du Surf Libre ? La WSL est-elle vouée à parler Brésilien ?

Face à la gravité de la situation, le Bureau Politique du Surfistan s’est réuni en urgence.

Suite à cette Assemblée Générale Extraordinaire, le Bureau Politique a tenu à faire une déclaration qui tient en 4 points :

  • Mikey Wright 

Notre Premier Ministre, invité surprise de ce début de saison sur le World Tour est probablement ce qui est arrivé de plus cool à la WSL depuis John John Florence.

  • Mason Ho 

Notre Ministre des sessions rocailleuses est toujours présent pour distraire le monde merveilleux du oueb, avec ses vidéos de surf kamikaze, avec ses surftrips lunaires, ou encore grâce à des interviews d’un autre monde.

  • Filipe Toledo, allez, ça nous va…

Et puis on ne va pas se mentir, Filipe Toledo est quand même l’ambassadeur du #Surfistan en Californie brésilienne (ou en Brésil Californien, on ne sait plus trop bien avec le décalage horaire)

  • Dane Reynolds

Après une (trop) longue pause déjeuner, notre Ministre du Gras et de la Gentrification du surf est de retour avec une nouvelle parution audiovisuelle.

 

 

 

Rassure-toi bon peuple libre et fier de la République Démocratique du Surfistan, on n’est pas prêt de se faire chier au Surfistan. 

Bonne journée au #Surfistan 😘

John John Florence s’appelle John

John John Florence est de retour sur les écrans Ultra HD 4K de vos ordinateurs et de vos téléphones intelligents. Après une campagne WSL australienne que les mécréants ont qualifiés de « mauvaise », notre ❤Leader Suprême Adoré❤ a décidé de rappeler au monde entier ce qu’il en est réellement de la hiérarchie du surf mondial.

Et en passant il rappelle à ses détracteurs son nom.

Une idée lumineuse puisque, même au #Surfistan, certains surfistes posaient régulièrement la question : « Mais c’est quoi son prénom, John ou John ? ». Et bien maintenant les choses sont on ne peut plus évidentes: le prénom de ❤Notre Leader Suprême Adoré❤, John John Florence , c’est « John », c’est clair ?

(donc son nom de famille, c’est « John Florence », facile !)

My name is John. from Antonio Valverde on Vimeo.

Lakey Peterson remporte le Roxy Pro Gold Coast 2018.

La première étape du World Tour  féminin WSL , Roxy Pro Gold Coast 2018 vient de s’achever.

Au Surfistan, on prend les compétitions avec beaucoup de recul. En effet, selon  notre Bureau Politique, la compétition présente un danger important pour la République Démocratique du Surfistan. Surtout quand ❤️Notre Leader Suprême Adoré ❤️, John John Florence, ne gagne pas.

Bon, chez les filles, la question est bien différente. La baston que se livrent, depuis plusieurs années, Steph Gilmore, Tyler Wright et Carissa Moore nous enjaille au plus haut point, tout simplement parce qu’elles ont toutes les trois la carte du Parti Unique du Surfistan.

Mais cette année, la première étape du World Tour 2018, organisée par la troublante organisation « sportive » WSL a vu la victoire de la jeune californienne Lakey Peterson.

Aucune des représentantes du Bureau Politique du Surfistan n’ayant malheureusement dépassé le stade des 1/4 de final.

Ce qu’on a retenu du Roxy Pro Gold Coast 2018 :

  • Roxy a un nouveau claim publicitaire : « Make Waves, Move Mountains ». Une base line clairement dans l’air du temps du #MeToo. Une fois de plus, Beyoncé était en avance (Who Run the World ?)
  • La WSL a passé des instructions précises à toutes ses équipes pour protéger les filles de la compétition : pas de gros plans sur un bikini en cas de bottom turn, ou de canard, attention aux tétons qui pointent pendant les ITW post heat…
  • Sur le site de la WSL , on n’a pas franchement une abondance comparable avec les garçons en ce qui concerne les photos et vidéos.
  • Si le partage du site de compétition est mieux que les années précédentes, ça peut encore s’améliorer
  • Une question du Bureau Egalité et Compte Commun du Surfistan : En ce qui concerne les prizes money, on est sur le même montant que les mecs ?

Prochaine étape : le Rip Curl Women’s Pro Bells Beach.

D’ici là, bonne journée au Surfistan 😘 

 

Julian Wilson remporte le Quiksilver Pro Gold Coast : Une victoire pour le Surfistan des biens coiffés

Au Surfistan, on s’est toujours demandé quelle était la raison qui poussait les Hommes (avec un grand H) à aller se mesurer les uns aux autres constamment…

Photo : WSL / Cestari

Un problème de taille ? Une question de territoire ? Trouver qui est l’Alpha Mâle ?

Tout ça pour dire que la première étape du World Tour 2018 WSL, le Quiksilver Pro Gold Coast, vient de s’achever, à Kirra, sur une victoire de notre Ministre des Biens Coiffés, Julian Wilson.

Ce qu’on a retenu du Quik Pro Gold Coast 2018 ?

  • L’élimination prématurée de notre❤️Leader Suprême Adoré❤️ John John Florence, probablement due à sa chute sur les rochers de Snapper, alors qu’il venait tout juste de faire une petite blagounette à Kolohe Andino. Saleté de karma.
  • La dernière fois que Mick Fanning, notre Ministre des Bonhommes, participe au Quik Pro Gold Coast, en tant que membre du Tour.
  • Mikey Wright, notre Premier Ministre, qui se paye les trophée de John John Florence et de Gabriel Medina, pendant que son chien l’attend dans les vestiaires.
  • Griffin Colapinto, avec sa tête de mec friendzoné, s’offre une 1/2 finale pour sa première participation. Le genre de gars que notre Bureau Jeux d’Argent et Stratégie vous recommande dans votre Fantasy Team.
  • Mikey February, avec un style rafraichissant, d’une autre époque, et pourtant un surfe tellement moderne.
  • Snapper et Kirra sont des spots totalement homologué par la Fédération de Surf du Surfistan.

 

 

 

 

Voilà, vous pouvez reprendre un rythme de vie normal, dormir la nuit, être productif au travail, et aimable avec votre famille au petit déjeuner.

Au moins jusqu’au Rip Curl Pro Bells Beach.

Bonne journée au Surfistan 😘