Archives par mot-clé : world tour

Mikey Febuary signe intégralement chez Vans

Après de nombreuses tergiversations au sein du Bureau Politique du Surfistan 🌴 , il a été admis clairement, que Mikey February serait nommé au poste d’Ambassadeur du Style. Ça dégaine longiligne, ses cheveux crépus tout doux, son sourire ravageur, et surtout un surf tout en fluidité et en souplesse, bien loin des canons sud-américains de performance pieds écartés, font de lui un des surfeurs les plus élégants du surf game. C’est d’ailleurs cette même raison qui le rend aussi unique, qui va probablement lui faire perdre sa place sur la caravane du World Tour, sauf surprise hawaiienne.

Mikey February porte une sorte de message meta-blaxploitation, assez peu en harmonie avec l’image ultra performance de son désormais ex-sponsor principal, Quiksilver, même si ce dernier cherche a fluidifier son message depuis quelques temps. C’est donc assez logiquement qui le seul noir Africain du World Tour s’est vu proposé un contrat « head-to-toes » par un autre de ses sponsors historiques, plus tourné vers le lifestyle et le surf beauté : Vans.

Marque iconique du soulier stylé au travers le monde qui glisse, Vans, qui compte déjà en son catalogue des membres au style prestigieux, comme notre Ministre des Trucs Gras, Dane Reynolds, ou encore le blond au carré impeccable Alex Knost, renforce donc son écurie avec un des surfs les plus classieux du monde moderne.

C’est donc, d’une certaine façon, tout naturellement que la culture a pris le dessus sur la performance, le style sur l’équipement, et très probablement le free surf sur la compétition.  On imagine que notre désormais Ambassadeur du Style risque de passer les prochaines années à nous pondre des clips audiovisuels aussi rebondissant que ses cheveux.

Bonne journée au #Surfistan 😘

Julian Wilson remporte le Quik Pro France 2018, et le Surfistan reste bien coiffé.

Julian Wilson, notre Ministre des Gens Beaux, fait parti des personnalités politiques les plus gradées du Bureau Politique du Surfistan 🌴. En effet, en dehors de ses cheveux volumineux, brillants, nombreux et impeccablement implantés, de ses dents, parfaitement blanches et alignées, et de sa gueule de gendre idéal, Julian Wilson c’est aussi, et surtout (aux yeux des institutions dirigeantes du Surfistan), le mec qui est retourné, instinctivement, aider son pote Mick Fanning, en ramant à mach 12, alors que celui-ci était en pleine explication virile avec un requin.

Ajoutez à ceci, la truculente histoire d’une soirée landaise, au Café de Paris, après sa finale perdue contre Gabriel Medina du Quik Pro 2011. Et voilà comment l’homme le plus beau du Surfistan (après notre ♥️Leader Suprême Adoré ♥️, évidemment ), est aujourd’hui durablement installé en haut de l’organigramme du Surfistan🌴.

C’est donc avec un plaisir absolument pas dissimulé que le Bureau Politique du Surfistan a donc célébré la victoire de Julian Wilson, le meilleur d’entre nous, lors de cette édition 2018 du Quiksilver Pro France.

Une victoire qui, en plus de tout ça, le remet dans la course au titre du World Tour WSL 2018.

Bonne journée au #Surfistan 😘.

Taj Burrow dans Campaign : Le Surfistan se souvient

L’inénarrable Taj Burrow, Membre à vie du Bureau Politique du Surfistan 🌴 est un heureux retraité du World Tour. Si, aujourd’hui, sa vie se partage entre sa fille, les nuits endiablées avec sa mannequin de femme, les shootings exotiques pour son sponsor Billabong, et les apéros bibine avec ses camarades de classe, n’oublions jamais comment notre héro du jour a construit sa légende : avec style et fun.

C’est pour cette raison que le Bureau Archives et Images qui Font du Bien à la Tête a souhaité partager avec vous cette part de la légendaire K7 « Campaign », du célèbre vidéographe Taylor Steele, dans laquelle Taj Burrow porte haut et fort les valeurs du Surfistan.

Bonne journée au #Surfistan 😘

Griffin Colapinto prolonge avec Billabong

Griffin Colapinto, notre Ministre de la Friend Zone, est définitivement un des surfistes les plus en vue de cette première partie de saison sur le World Tour WSL (avec notre Premier Ministre Mikey Wright).

Ça n’a donc choqué personne au Surfistan d’apprendre que l’adolescent choupinou avait prolongé son contrat chez Billabong pour 4 ans.

Il ne reste plus qu’à lui trouver une copine.

Bonne journée au #Surfistan 😘

Et si John John Florence était de retour plus tôt que prévu.

C’est une nouvelle qui était tombée sur le fax du Directeur de l’Office Radio Télévision du Surfsistan (ORTS) , depuis le téléscripteur de l’excellent Stab Mag.

Après s’être farci le genoux, notre ❤Leader Suprême Adoré❤, John John Florence, aurait choisi de se faire opérer, et donc de s’absenter du World Tour pendant un an.

Et si, en fait, c’était faux.

Si l’info avancée par Stab n’était pas avérée. Si les australiens n’avaient pas fait correctement leur boulot, et avaient annoncé une des nouvelles les plus importantes de l’année au #Surfistan, l’opération de notre ❤Leader Suprême Adoré❤, John John Florence, sans avoir de confirmation.

C’est peut-être cette même méthode que le Bureau Politique du #Surfistan est en train d’utiliser pour vous annoncer le retour de notre❤Leader Suprême Adoré❤ plus tôt que prévu sur le World Tour.

Ou alors le Bureau Politique est très bien informé. On est au #Surfistan quand même.

Bonne fin de journée au #Surfistan 😘

John John Florence absent du World Tour pour un an : La République en Danger ?

C’est LA grosse nouvelle qui a fait vibrer les internets du #Surfistan la semaine dernière : notre ❤Leader Suprême Adoré❤, John John Florence serait absent du World Tour pendant 1 an, afin de soigner cette vilaine blessure qu’il s’est infligé au genoux il y a quelques semaines.

John John Florence

Devant un telle information, le monde du surf de compétition a tremblé. John John Florence, ❤Leader Suprême Adoré❤ de la République Démocratique du Surfistan, Double Champion du Monde de Surf WSL, Dernier Rempart face à l’invasion brésilienne… Que va-t-il advenir du monde du Surf Libre ? La WSL est-elle vouée à parler Brésilien ?

Face à la gravité de la situation, le Bureau Politique du Surfistan s’est réuni en urgence.

Suite à cette Assemblée Générale Extraordinaire, le Bureau Politique a tenu à faire une déclaration qui tient en 4 points :

  • Mikey Wright 

Notre Premier Ministre, invité surprise de ce début de saison sur le World Tour est probablement ce qui est arrivé de plus cool à la WSL depuis John John Florence.

  • Mason Ho 

Notre Ministre des sessions rocailleuses est toujours présent pour distraire le monde merveilleux du oueb, avec ses vidéos de surf kamikaze, avec ses surftrips lunaires, ou encore grâce à des interviews d’un autre monde.

  • Filipe Toledo, allez, ça nous va…

Et puis on ne va pas se mentir, Filipe Toledo est quand même l’ambassadeur du #Surfistan en Californie brésilienne (ou en Brésil Californien, on ne sait plus trop bien avec le décalage horaire)

  • Dane Reynolds

Après une (trop) longue pause déjeuner, notre Ministre du Gras et de la Gentrification du surf est de retour avec une nouvelle parution audiovisuelle.

 

 

 

Rassure-toi bon peuple libre et fier de la République Démocratique du Surfistan, on n’est pas prêt de se faire chier au Surfistan. 

Bonne journée au #Surfistan 😘

Joel Parkinson arrêtera le World Tour à Pipe. Le World Tour sera donc (un peu) moins stylé.

Joel Parkinson a annoncé sa dernière année sur le World TourJoel Parkinson n’a pas de ministère attribué au #Surfistan, et c’est clairement une anomalie.

Le Bureau Politique du Surfistan avait, dans un premier temps, envisagé de lui attribuer le titre honorifique de Ministre de la Famille. Mais en raison de complications administratives dues à ses qualités en matière de style, de vitesse et d’engagement, le titre semblait trop léger.

Et voilà comment une légende du surf moderne n’a jamais été aux responsabilités d’une démocratie autoritaire, dont il est, pourtant, une des inspirations les plus importantes.

Comme quoi, comme on dit au Surfistan : Parfois, c’est con la vie.

Bref, Joel Parkinson, dans un exercice de communication 2.0 totalement maîtrisé, par lui et par son sponsor principal, Billabong, a annoncé à l’occasion de cette édition 2018 du Corona Open J-Bay, que c’était la dernière année qu’on avait droit à ses illuminations surfistiques sur le World Tour of Surfing.

Taj Burrow, Mick Fanning, Joel Parkinson, c’est toute une génération de surfistes qui est en train de réaliser quelle est jeune depuis plus longtemps que les autres…

Mick Fanning Retrospection

Vous l’aurez probablement compris, au #Surfistan, on ne se remet pas du retrait de Mick Fanning du World Tour. Et comme on aime bien nager dans une nostalgie toute 90’s, le Bureau Archives et Punk Rock est heureux de partager avec vous cette vidéo publication intitulée Mick Fanning Retrospection.

Un moyen de se souvenir que Mick Fanning restera à tout jamais notre Ministre des Bonhommes (enfin jusqu’à ce que Julian Wilson prenne son poste).

Le Quik Pro France : le reportage vidéo des stagiaires du Surfistan

Avec le retard réglementaire au #Surfistan , nos stagiaires envoyés spéciaux au Quiksilver Pro France 2017 on finalement livré leur reportage sur cet évènement, point final de la saison estivale sur la côte landaise.

« Dans ce reportage, nous avons voulu montrer que le Quik Pro, ça n’est pas que surf, apéro, gros dollars et filles faciles, mais aussi, et surtout, tristesse, solitude et boardshort trop grand. »

Marc Lacomare VS Jordy Smith – Quik Pro France 2017

C’était une belle journée d’octobre.

Jordy Smith, alors leader du World Tour devant notre <3 Leader Suprême Adoré <3 et opposé au round 2 à la wild card locale, Marc Lacomare, au cours du Quiksilver Pro France 2017, neuvième étape du World Tour de la World Surf League.

Marquant son allégeance à John John Florence, notre <3 Leader Suprême Adoré <3, le français réalise l’exploit de sa vie, et sort l’ultra fort Jordy Smith dans un heat assez sur-réaliste.

L’histoire ne retiendra probablement pas grand chose de cet épisode. Le Bureau Politique du #Surfistan, en revanche retiendra la tronche du Sud Africain quand il est sorti de l’eau.

Pas forcément le meilleur moment pour lui demander un autographe.