Archives par mot-clé : surf

Décès de karl lagerfeld : la Réaction du Bureau Politique

La Fameuse planche Chanel x Barland

Le Bureau Politique du Surfistan a appris aujourd’hui le décès du célèbre créateur de mode Karl Lagerfed. Si sa relation avec le Surfistan a toujours été plutôt évasive, on lui doit quand même de belles séances de rigolades.
D’aucuns appellent ça « La Mode », au Surfistan, on a préféré appeler ça « Des Blagues. »

Bonne journée au #Surfistan 😘

Ian Fontaine : l’ORTS a mangé une crêpe avec l’ambassadeur du Surfistan en Bretagnistan

Les stagiaires de l’ ORTS (Office de Radiodiffusion-Télévision du Surfistan) ont mangé une crêpe (forcément) avec l’ambassadeur du Surfistan au Bretagnistan : Ian Fontaine.

Une occasion rare d’en savoir un peu plus sur la politique diplomatique du Surfistan, dans cette région du monde, à la fois sauvage, et « du futur« .

(Featuring, en exclusivité, le zizi de Tiago Carrique )

Bonne journée au #Surfistan 😘

Rencontre avec Ian Fontaine from Surfistan.fr on Vimeo.

Y.E.W Board Co : Les français aussi savent faire des surfs en mousse cool.

Le Bureau Mousse et Géométrie du #Surfistan a envoyé ses jeunes stagiaires journalistes enquêter sur le buzz surf du moment : le crowdfunding de la marque de softboard:  Yew Board Co. 

Ils sont revenus bourrés, avec un maillot de l’ Olympique de Marseille , et une interview de comptoir. Un vrai travail de surfiste.

Si vous voulez plus d’infos sur Y.E.W. ➡️ https://ekosea.com/fr/projet/213-yew-board-co-project .

The Y.E.W Project from Surfistan.fr on Vimeo.

L’objectif est déjà atteint, mais rien ne dit qu’avec un peu plus de ronds, il ne vont pas organiser un magnifique conseil d’administration.

 

Bruce Brown, le créateur d’Endless Summer, est mort.

Dans le surf, comme pour beaucoup de disciplines dites « lifestyle », le récit audiovisuel fait parti intégrante de la construction de la légende et du sport.

Aujourd’hui, le Bureau Politique du Surfistan tient à saluer Bruce Brown, inventeur du cultissime et surtout, fondateur, Endless Summer, qui a préféré aller rejoindre Jack O’Neill, Montgomery « Buttons » Kaluhiokalani, et tout un tas d’autres surfistes qui ont fait du surf, plus qu’un sport, un art de vivre.

Le Bureau Politique du #Surfistan au grand complet leur assure que, tant que le #Surfistan existera, il se battra pour perpétuer leur héritage.

Shaka Brah.

Une minute de surf fail. Ça fait plaisir.

Il faut l’avouer, les sessions au #Surfistan ressemblent rarement à des heats du World Tour, et encore moins à celles des vidéos dont nous abreuvent quotidiennement les médias ennemis du Bon Peuple de la République Démocratique du Surfistan.

Heureusement pour vous, l’excellent mag australien Stab a décidé de remettre un peu d’ordre dans la maison.

Noa Dean, Ozzy Wright et Mitch Coleborn sont en Indo…

Envoyer des surfeurs australiens en Indonésie, en voilà une idée originale !

Heureusement pour vous, nous, eux, et pour Volcom, les aussies en question sont quand même des catcheurs, catégorie WWE.

Le rookie superstar Noa Deane est bien encadré par le minor league top player, Mitch Coleborn AKA Thomas Magnum, et le vétéran éternellement parti en vrille, Ozzy Wright.

Un casting 100% stars du surf, pour une production qui ressemble à tout ce que fait Volcom depuis des années. Ça gueule partout que c’est psychédélique, et ça veut à tout prix être cool. Pour le coup, là dessus, ils sont vraiment True To This.

Le résultat est un court métrage lo-fi, mi-faux docu kitch, mi-action surf d’une grosse vingtaine de minutes, qui se laisse regarder, mais surtout, 3 sessions qui valent le coup.

La première fait rêver. La seconde est une session échec,  qui offre un moment de plaisir audiovisuel sadique même pas coupable. La troisième séquence en revanche, est franchement très très cool.

Le verdict du ministère de la communication du Surfistan :

Ça se regarde, en entier si vous avez du temps à perdre, juste le surf sinon, mais c’est con de passer à côté. Même s’ils font beaucoup (trop) d’efforts pour avoir l’air cool, Volcom apporte encore une touche de « fuck les J.O » dont le surf de petites planches a désespérément besoin en cette période de surf athlétique.

On rappelle que tout ceci est gracieusement financé par l’industrie du luxe (Kering).

 

Queens Of The Stone Age et LCD Soundsystem, les bonnes sorties de la rentrée

Queens Of The Stone Age - Villains

Si la rentrée est synonyme d’un paquet de trucs franchement pas drôles, comme la rentrée par exemple, elle apporte aussi son lot de très bonnes nouvelles.

C’est donc entre une relance de l’URSSAF, une session manquée pour cause de reprise du travail,

LCD Soundsystem American Dream

et l’enfilage de chaussettes pour la première fois en deux mois, qu’on a découvert les nouveaux albums de Queens Of The Stone Age tout d’abord, puis LCD Soudsystem qui libère enfin son

« American Dream« , les combattants du Surfistan se sentent plus légers pour aller affronter la dure réalité du monde extérieur.

Comme on est vendredi, et que le vendredi après-midi on ne fait rien au bureau, le Surfistan vous livre juste pour vous deux clips vidéo qui font du bien au conduit auditif, en se permettant de vous rappeler que la surf culture c’est un peu plus que Tom Frager, ou autres Fréro de la Vega de merde.

Dans l’ordre chronologique de sortie (parce qu’on a quand même un peu de rigueur éditoriale).

Queens Of The Stone Age – The Way You Used To Do

 

LCD Sound System – Tonite

Bienvenue au Surfistan.

 

Combinaison 2017 : La sélection homme du Surfistan

C’est un sujet touchy pour quiconque a l’intention de passer un peu plus de temps à l’eau, une fois l’automne arrivé. Et c’est justement parce qu’au Surfistan, on aime bien être dans l’eau qu’on s’est dit qu’il était de notre devoir de vous aider à choisir un costume moulant, à l’odeur étrange, idéal pour, par exemple, des pratiques extrêmes dans la sphère privée, ou une activité nautique de bord de mer, au choix.

Le Surfistan n’étant pas connu pour la qualité de ses ingénieurs, ni celle de ses techniciens, on a préféré se baser sur ce que d’aucuns appellent « l’expérience personnelle », pour vous offrir une sélection des plus beaux costumes de bain de cette rentrée 2017.

Autant le dire tout de suite, devant l’offre pléthorique de certaines marques, on  s’est un peu perdu, et on n’a pas bien compris l’organisation de leur catalogue de combinaisons. Heureusement pour vous, l’ordre et la rigueur sont deux valeurs qui n’ont pas lieu d’exister au #Surfistan, alors on a fait comme on fait toujours : au pif…

 

Billabong 3/2 Revolution Tribong : 260€

3/2 REVOLUTION TRIBONG CHEST ZIP WETSUITSDans notre souvenir, la segmentation « Revolution » chez Billabong ne désigne pas le super haut de gamme, mais plutôt le genre de produit qu’on peut financièrement se procurer quand on n’est pas sponso…

On aime :

Dans notre souvenir aussi, l’étendard du segment technique « Revolution » était le très regretté pensionnaire du World Tour, Taj Burrow. Pour nous, foutez le nom Burrow sur une combinaison, des slaps, un T-Shirt ou une bière, et on est fan. C’est comme ça, on est encore plus facile qu’une fille facile.

 

 

Rip Curl E-Bomb 3/2 Zip Free : 289,99€

E Bomb Pro 3/2 Zip Free - Wetsuit

Rip Curl se répand partout d’avoir leur propre usine de néoprène. C’est vrai. C’est bien. Mais attention les gars, personne n’aime les vantards… Un peu comme si Joan Duru se vantait d’avoir couché avec une actrice porno. Non….

On aime :

Le néoprène, super léger et ultra souple de la marque de Torquay.  En revanche, il va falloir faire quelque chose pour les coloris qui, sortis du noir brut, sobre et beau, font furieusement penser à un équipement de moto-cross.

 

Vissla 7 seas 3/2 : 259€  

Combinaison Vissla 7 seas 3/2 full suitFraichement arrivé dans le gamme du surfwear, la marque des 7 mers s’est rapidement imposée, avec une collection de vêtements de mer en néoprène que tous les kids du 33, du 40 et du 64 s’arrachent.

On aime :

De belles couleurs unies et une gamme ultra simple à comprendre. On aime bien réfléchir au Surfistan… mais en fait non, on n’aime pas réfléchir.

 

 

Hurley Advantage Plus 3/2 : 270€

HURLEY ADVANTAGE PLUS 3/2MM FULLSUITC’est un peu le take over de ces 5 dernières années. On a même l’impression que le public a oublié qu’il y a 5 ans, il y avait à peine 1 surfeur de Hurley sur le World Tour, et puis il y a eu Nike Surfing, et puis finalement, il y a eu le « transfert » vers Hurley, avec le team pléthorique le plus marketing du monde. Et puis il y a eu John John …

On aime :

On est obligé d’admettre que le branding Hurley, avec ces deux bandes qui ne se touchent jamais, a le don d’offrir une certaine classe aux combinaisons de la marque aux deux bandes (du coup). En revanche, les assortiments de couleurs sont parfois un peu hasardeux.

 

O’Neill HyperFreak F.UZ.E. 3/2 : 259,95€

Un dossier sur les combinaisons de surfiste sans O’Neill, c’est un crime de lèse-majesté, un truc de surfix, pour adapter une expression de pousse-cailloux. Inventeur de la combinaison en néoprène, Jack O’Neill a préféré aller boire des coups avec Prince, David Bowie et Lemmy Kilmister cette année. On devrait le remercier à chaque fois qu’on se met à l’eau entre septembre et juin.

On aime :

La marque O’Neill pour l’histoire du surf, leur néoprène ultra light etc… En revanche, on a un peu l’impression que la marque a oublié d’exister ses dernières années, depuis son rachat par des investisseurs qui semblent un peu loin de la pratique d’une activité nautique sur un planchon qui flotte.