Après de nombreuses tergiversations au sein du Bureau Politique du Surfistan 🌴 , il a été admis clairement, que Mikey February serait nommé au poste d’Ambassadeur du Style. Ça dégaine longiligne, ses cheveux crépus tout doux, son sourire ravageur, et surtout un surf tout en fluidité et en souplesse, bien loin des canons sud-américains de performance pieds écartés, font de lui un des surfeurs les plus élégants du surf game. C’est d’ailleurs cette même raison qui le rend aussi unique, qui va probablement lui faire perdre sa place sur la caravane du World Tour, sauf surprise hawaiienne.

Mikey February porte une sorte de message meta-blaxploitation, assez peu en harmonie avec l’image ultra performance de son désormais ex-sponsor principal, Quiksilver, même si ce dernier cherche a fluidifier son message depuis quelques temps. C’est donc assez logiquement qui le seul noir Africain du World Tour s’est vu proposé un contrat « head-to-toes » par un autre de ses sponsors historiques, plus tourné vers le lifestyle et le surf beauté : Vans.

Marque iconique du soulier stylé au travers le monde qui glisse, Vans, qui compte déjà en son catalogue des membres au style prestigieux, comme notre Ministre des Trucs Gras, Dane Reynolds, ou encore le blond au carré impeccable Alex Knost, renforce donc son écurie avec un des surfs les plus classieux du monde moderne.

C’est donc, d’une certaine façon, tout naturellement que la culture a pris le dessus sur la performance, le style sur l’équipement, et très probablement le free surf sur la compétition.  On imagine que notre désormais Ambassadeur du Style risque de passer les prochaines années à nous pondre des clips audiovisuels aussi rebondissant que ses cheveux.

Bonne journée au #Surfistan 😘