Kolohe Andino : de hipster à sports fan

Du latin adolescere, grandir, l’adolescence est une phase du développement ou l’être humain change aussi bien physiquement que mentalement, traversant la phase de puberté, identifiée comme le passage de l’enfance à l’âge adulte.

La magie du surf, comme pour beaucoup de sport, c’est  qu’on a la chance d’assister à ce changement, en direct, pour un certain nombre de gosses qu’on voit grandir sous l’oeil aiguisé des objectifs, et sous les sunlights des tropiques (Gilbert, si tu nous regardes (vous l’avez ?) …).

Nous avons donc été au premier rang, lorsqu’il a s’agit de contempler la transformation du kid from California, star annoncée de l’industrie du surf depuis l’âge de 14 ans, j’ai nommé Kolohe « Brother » Andino. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le kid n’a pas eu une adolescence trop compliquée, en terme de peau et de dentition au moins…

Pour le reste, il s’est cherché. Mais qui sommes nous pour juger…

 

Tout ce qu’on peut remarquer, c’est que depuis qu’il côtoie un préparateur mental, ancien Navy Seals, son style est en train de clairement glisser vers le sports fan américain de base. Maillot de foot US, lunettes tactiques ultra légères de baseball pitcher séducteur, sur-chemise à carreaux type american farmer, au Surfistan, on est MEGA FAN !

D’un point de vue purement sportif, on est également obligé de reconnaitre que Kolohe Andino a réalisé la meilleure saison WSL de sa vie sur le dernier exercice du World Tour, et que depuis quelques mois, il est clairement un adversaire dangereux pour celui qui tombe en face de lui. 

Bref, change rien Kolohe. Ou si… Ou non en fait… Enfin on sait pas trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *